Entreprendre entre amies, la recette Marinette

Peut-on être des expertes de l’amitié ? Une chose est sûre, ces deux femmes-là sont portées par un lien fort et un peu magique. Maud et Cyrielle sont à la tête de Marinette, les biscuits bavards, une entreprise qui, au-delà de les rassembler depuis sa création en 2018, les soude au quotidien. Rencontre avec deux passionnées, riche en émotions et en défis, avec un soupçon de sucre et une pointe de gourmandise.

Une amitié « Made in Lorraine »

Cyrielle et Maud se rencontrent sur les bancs de l’école de commerce de Nancy. « Ca fait maintenant 12 ans, et depuis, on ne s’est jamais quittées », explique Maud. D’un Bachelor à un Master, les deux amies décident de finir leurs études ensemble à New-York. « Cette expérience à l’étranger a révélé pas mal de choses chez nous, et notamment l’envie d’entreprendre ensemble », explique la jeune cheffe d’entreprise.

Des envies de se lancer en duo, encore fallait-il trouver dans quel secteur. Leur choix se porte sur la gastronomie française, au pays du burger et du donut. Les deux amoureuses de la Grosse Pomme décident alors de revenir se faire former en France en passant leur CAP de pâtisserie et cuisine. « Nous expliquions que nous avions ce projet en commun et que vous voulions absolument réaliser notre apprentissage ensemble », explique Cyrielle. Des arguments qui font mouche auprès de grands chefs comme Philippe Conticini. « On a rapidement eu conscience du potentiel de notre collaboration, tant sur le plan perso que sur le plan professionnel » complète Cyrielle.

Des débuts incertains…

Retour à New-york, avec ce nouveau bagage technique pour les deux amies. « Notre premier projet était un bar à choux sucrés/salés. On s’envolait avec cette envie dans nos valises », se souvient Maud. Après 6 mois de démarches, elles abandonnent à contre coeur le projet non viable financièrement. « Les charges à New-York étaient très importantes, trop pour que le projet tienne la route ». Un premier échec, partagé pour les amies et duquel elles se relèvent… à deux évidemment. « Nous sommes des personnes optimistes. On était animées par le désir de créer quelque chose ensemble, de se jeter à l’eau », explique Cyrielle.

Se remettre en question pour finalement trouver la bonne idée, au détour d’une soirée. « A New-York, dans les apéros « réseautage » auxquels nous assistions, nous avions l’habitude de joindre des petites confections comme des madeleines, des cookies ou des cannelés à nos cartes de visites », se souvient Maud. Et puis un jour, c’est le déclic. « Pourquoi ne pas mettre carrément la carte de visite sur un support qui se croque » ! L’idée des biscuits bavards était lancée. Elle verra le jour en France, dans leur Lorraine natale.

… à l’alchimie Marinette

350 heures en cuisine, 12 kilos de farine et 2500 tests plus tard, les premiers biscuits en forme de coeur sortent de l’usine. Ils sont aujourd’hui consommés partout en France et dans le monde, réalisés avec les ingrédients de qualité produits… sur l’Hexagone. Et toujours l’amitié comme composante ultime à la recette du succès. « Ce lien qui nous unit apport beaucoup de douceur à la marque et une facilité de communication incontestable. Entre nous, il n’y a pas de concurrence. On écoute l’autre, on essaie de trouver des terrains d’accord », confirme Cyrielle.

C’est pourtant une question inévitable, presque banale pour le duo : comment protéger ce lien précieux face aux remous de l’aventure entrepreunariale ? « On s’est toujours promis que notre binôme et notre amitié primeraient avant toute chose », explique Cyrielle. Dès le départ, elles ont en effet su poser des limites. « On a toutes les deux des personnalités fortes, ça fait beaucoup d’étincelles. Mais l’important est que les désaccords professionnels n’affectent pas notre amitié », confirme Maud.

Et si c’était à refaire. « Je ne changerais absolument rien », analyse la jeune femme. De leurs différences, les deux amies ont su tirer le meilleur, avec une complémentarité rare. « Maud c’est le moteur, elle déborde d’énergie, elle est infatigable » s’amuse sa partenaire. « Cyrielle a une créativité incroyable. Tout ce qui fait la marque, ça vient d’elle, c’est mon petit effet ‘wahou’ », analyse à son tour Maud. L’amitié, les défis et les biscuits… elle est pas belle la vie ?

Retrouvez « Marinette, les biscuits bavards » ainsi que Maud et Cyrielle sur Instagram et Facebook

Pour découvrir leur entreprise et toutes ses gourmandises : le site de Marinette

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur le blog de Colette !

Pour tenter de gagner votre bijou, inscrivez-vous à la Newsletter et recevez les dernières nouvelles. Chaque mois, un tirage au sort est effectué parmi tous les abonnés.

.

%d blogueurs aiment cette page :